Alimentation santé ? Pour quoi faire ? Expand

Alimentation santé ?

Nouveau

En quoi notre alimentation est-elle un pilier majeur de notre santé ? Pourquoi l'alimentation moderne est-elle néfaste à notre organisme ? Faisons le point pour y voir plus clair !

Plus de détails

0
0/5 - 0 commentaire(s)

Notre organisme est constitué de cellules, assemblées en organes, qui fonctionnent en systèmes. Pour bien fonctionner, les différents systèmes ont besoin de nutriments (lipides, protides et glucides) et de micronutriments (vitamines, minéraux, acides aminés et acides gras essentiels, fibres, probiotiques, antioxydants…). Et toutes ces molécules sont apportées par l’alimentation.

L’homme préhistorique se nourrissait d’aliments bruts, frais, de saison… Puis, avec l’agriculture, la sédentarité, l’élevage…, l’alimentation a commencé à se modifier : céréales, aliments cuits, laitages… Enfin, avec notre ère industrielle, les aliments sont maintenant appelés “ultra-transformés”, et composés de calories vides et additifs en tous genres, le but étant d’aller au moins cher, peu importe la qualité. Malheureusement, le génome, notre ADN, est quelque chose de très stable, et ne s’est pas adapté à ces changements très rapides à l’échelle de l’histoire de l’être humain. Ainsi, notre organisme ne sait pas gérer les excès de sucres, de colorants, de gluten, d’additifs toxiques que nous lui imposons. Il encaisse pendant un moment, et puis les symptômes commencent à se manifester, doucement, puis de plus en plus ancrés et bruyants.

Livre Tous gros demain, Pierre Weill

Pour approfondir, je vous conseille l'excellent livre de Pierre Weill, "Tous gros demain". 

Qualité de la peau et des cheveux, troubles du sommeil, du moral, surpoids, manque d’attention, pertes de mémoire… On consomme alors des médicaments pour prendre en charge ces symptômes, encrassant son foie au passage. Peuvent s’en suivre obésité, hypertension, diabète, cancers… Toutes ces pathologies, dites “de civilisation”, progressent à grands pas, et atteignent des individus de plus en plus jeunes.

La mode des “régimes” n’arrange rien. Mettre le corps en privation, c’est s’assurer un rattrapage au moment où on réintégrera l’aliment que l’on avait banni pendant quelques semaines. De nombreuses sociétés surfent sur la vague des régimes alimentaires, promettant monts et merveilles. Malheureusement pour leurs client(e)s, dont la santé est sacrifiée au profit de la rentabilité, les résultats ne sont pas au rendez-vous.

L’alimentation santé n’est pas un régime au sens médical du terme. Elle est un régime au sens large : une façon de s’alimenter et de se nourrir.

On essaiera de revenir à une alimentation la plus simple possible : un maximum de végétaux, des quantités raisonnables de produits animaux et céréales, des graisses végétales oméga 3… La qualité des aliments est également à surveiller : des végétaux frais, bio, de saison, des produits animaux issus d’élevages de haute valeur… Lorsque les nutriments et micronutriments apportés sont de bonne qualité, la satiété est au rendez-vous, cela nous permet de ne pas avoir à compter les quantités consommées.

L’alimentation santé s’inculque dès le plus jeune âge, et même avant. L’épigénétique est un phénomène déterminant dans la vie médicale d’un individu. Et l’alimentation influence l’épigénétique. Avant même la conception, le mode d’alimentation du père et de la mère peuvent avoir des répercussions sur le futur embryon. L’alimentation pendant la grossesse peut modifier le développement du foetus. Le mode d’alimentation du nouveau-né puis du jeune enfant lui donneront des bases pour la vie. Par la suite, l’alimentation santé est encore un atout pour affronter les différentes périodes que l’on peut rencontrer dans une vie (adolescence, ménopause…), et constitue un excellent outil de prévention pour éviter les maladies de civilisation.

Un petit tour sur Carnet de Bonne Santé vous permettra de saisir toute l’importance d’adopter une alimentation santé !

Aucun commentaire pour le moment


Ajouter un commentaire