Salle de bains zéro déchet Expand

Salle de bains zéro déchet

Nouveau

Quelles actions pouvez-vous mener pour réduire vos déchets à la salle de bains ? Regardons ensemble !

Plus de détails

0
0/5 - 0 commentaire(s)

La salle de bains est un lieu de passage quotidien, et donc potentiellement source de nombreux déchets. Mais il existe aujourd'hui de nombreuses solutions pour les réduire au maximum, limitant ainsi notre impact sur l'environnement, et faisant quelques économies :)

Commençons avec un accessoire utile, même essentiel, aux femmes et aux jeunes parents : les lingettes. Petits morceaux de tissu à tout faire, les lingettes sont utiles pour de nombreux gestes de la toilette : se démaquiller les yeux ou le visage, nettoyer les fesses de bébé ou sa frimousse... Les lingettes jetables sont une véritable plaie pour l'environnement. Certaines, dites "biodégradables", sont jetées dans les toilettes et viennent encombrer voire détruire les systèmes d'épuration. Celles qui ne sont pas biodégradables sont jetées à la poubelle, et ne font que grossir le volume à enterrer des déchets ultimes... De plus, les lingettes pour la toilette sont imprégnées de divers produits (lotions, parfums, conservateurs...) qui nuisent aussi bien à la santé qu'à l'environnement.

Les carrés de coton que l'on utilise à tour de bras pour bébé sont un peu du même acabi côté élimination. Ils nécessitent en outre de grandes quantités d'eau pour leur fabrication.

Alors, quelle solution ? Depuis la naissance de mon fils, j'ai choisi d'utiliser des carrés de tissu lavables. Je ne les ai pas fabriqués à l'époque, ne sachant pas vraiment quel tissu choisir... Mais aujourd'hui le net regorge de tutos permettant d'en confectionner très facilement. En plus on ne parle pas d'une robe de mariée, si le carré n'est pas carré ça n'est pas un drame ;-)

En pratique, j'ai choisi différentes lingettes lavables pour bébé :

- Des rectangles pour nettoyer le plus gros des selles à l'eau,

- Des carrés pour appliquer ensuite le liniment.

-> 2 formes différentes car les deux ne sont pas traités ensuite de la même façon : les carrés sont mis de côté en attente, puis je le trempe une nuit dans de l'eau très chaude avec des cristaux de soude pour dégraisser le liniment. Ensuite seulement ils rejoignent les rectangles et les serviettes de toilette pour une lessive à 60°C.

- Des petits gants colorés pour le visage.

Maintenant que Basile est propre, nous n'utilisons plus que les petits gants de toilette pour son visage.

Pour ma toilette à moi, j'utilise des carrés lavables encore d'une autre couleur pour les distinguer. Je les humidifie, puis je mets un peu d'huile végétale en guise de démaquillant. C'est très économique ! Les carrés sont alors mis en attente et subissent le même trempage que les carrés au liniment, une nuit dans les cristaux de soude avant lavage.

J'ai ainsi pu économiser, pour la planète et pour mon porte-monnaie, de nombreux sacs de carrés de cotons et de paquets de lingettes ! Je gardais des carrés de coton et des lingettes jetables au liniment ou à l'eau uniquement pour les déplacements. Et on peut encore pousser le zéro déchet jusqu'aux déplacements, ce que je ferai probablement si j'ai un 2e enfant ;-) 

En 2e place des accessoires de toilettes les plus utilisés arrivent les mouchoirs. Je suis passée aux mouchoirs lavables il y a quelques mois. Et tout va bien ! J'en ai récupéré beaucoup auprès de ma belle-mère, du coup je ne suis jamais à court. Ils partent au lavage avec les serviettes de toilette.

J'ai également investi dans des oriculi. Ces petits cures-oreille écologiques en bois permettent d'économiser les coton-tiges. C'est une habitude à prendre, comme pour le reste !

oriculi-cure-oreilles-ecologique-en-bamb

Pour nous les femmes, une grosse partie des déchets peut être représentée par les protections périodiques. Que ce soient des tampons, des serviettes ou des protèges-slip, on doit y passer régulièrement... Une solution ici réside dans l'utilisation d'une cup ou coupelle menstruelle. Elle remplacera aisément les tampons, et encore une fois, elle est bien moins néfaste pour la santé que ces derniers !! Les serviettes peuvent être remplacées par des protections lavables, à nettoyer à l'eau froide avant lavage pour éviter les taches. Dernièrement, on entend beaucoup parler d'un nouveau-type de protection, les culottes menstruelles. Elles ont une partie fortement absorbante, qui permet de se passer de serviette ou de protège-slip.

Pour bébé, les couches lavables ont le vent en poupe. "Pas pratique !" me direz-vous... Comme pour les autres accessoires, je pense que c'est une habitude à prendre. Un enfant sera changé en moyenne 4400 fois en 3 ans... Le site Consoglobe nous propose ici un comparatif entre les couches lavables et les couches jetables, en ce qui concerne les impacts écologique et économique. Ca décoiffe !

Il est parfaitement possible d'imaginer une utilisation "mixte" des couches : des couches jetables pour la nounou ou la crèche, et des couches lavables pour les journées passées à la maison ou pour la nuit. Ce sera toujours ça d'économisé ! De nombreuses mamans vendent leurs couches lavables une fois qu'elles n'en ont plus besoin, c'est un bon moyen d'en trouver à prix raisonnable.

En ce qui concerne le "petit matériel" de salle de bain, il existe souvent des alternatives écolo : une brosse à dent recyclable (voire compostable !), du fil dentaire compostable, des accessoires en inox (gratte langue, rasoir...), des éponges végétales...

De nombreux cosmétiques se dérivent en format solide, ne nécessitant pas un flacon pour les contenir : dentifrice, déodorant, savon, shampoing...

Pour les crèmes, préférer un pot en verre aux tubes en plastique, et éviter les produits en unidoses comme les masques par exemple.

Dans le courant écolo-zéro déchet, la volonté de faire un produit plus écologique va aussi souvent de paire avec la volonté de rendre le produit plus sain, et ça, c'est tout bénéf pour notre santé :)

Et vous, quelles sont vos astuces zéro déchet pour la salle de bains ?

Aucun commentaire pour le moment


Ajouter un commentaire